Collectif Baldwin’s translation into French of Hyperallergic piece on James Baldwin’s house in Saint-Paul de Vence

Baldwin house

Collectif Baldwin’s translation into French of my report at Hyperallergic on the effort to save James Baldwin’s house in Saint-Paul de Vence

LE FOYER DE LONGUE DATE DE JAMES BALDWIN DANS LE SUD DE LA FRANCE FAIT FACE A LA DÉMOLITION IMMINENTE

Le célèbre écrivain James Baldwin a déménagé de New York à Paris en 1948, puis à Saint-Paul de Vence dans le sud de la France, où il finit par décéder avec son amant de longue date, l’obscur peintre suisse Lucien Happersberger, à ses côtés. Récemment, la maison abandonnée de Baldwin est devenu l’objet d’ une grande préoccupation et d’un intérêt, depuis octobre dernier avec la visite clandestine de Thomas Chatterton William, raconté dans son essai vibrant dans The New Yorker. Cela a été suivi à la fin février par l’essai passionné de Rachel Kaadzi Ghansah sur Buzzfed. Les journalistes se sont rendus ensemble à Saint-Paul de Vence afin de se connecter avec l’espace physique de la fin de la vie et du décès de Baldwin, réaffirmant l’importance de son héritage. Chatterton Williams a ensuite publié un appel dans Le Monde pour que le gouvernement français puisse sauver ce qui reste de la maison de Baldwin à Saint-Paul de Vence.

Certaines parties de la maison vacante sur le chemin du Pilon, ont déjà été détruites ou sont tombées en ruine, mais pas la salle d’écriture. Une fois que David, le frère cadet de James Baldwin est mort, la propriété est retournée aux héritiers de son amie et ancienne propriétaire Jeanne Fauré. La propriété a ensuite été acquise par un promoteur immobilier qui a l’intention de démolir ce qui reste de la maison, lotir le terrain, et construire des villas de luxe. Dans Le Monde, Jake Lamar – l’auteur de Brothers in Exile, une pièce sur Baldwin, Richard Wright et Chester Himes à Paris dans les années 1950 – propose à Chatterton Williams que la maison de Baldwin, si elle est sauvée, pourrait devenir un important lieu de pèlerinage culturel et accueillir une résidence d’écrivains.

Alors que l’écrivain vivait là, la maison de Baldwin a accueilli d’autres artistes, en plus de Happersberger, notamment le peintre moderniste gay Beauford Delaney, qui a peint sur et depuis le jardin ensoleillé. Ce fait a aidé à répondre à une question qui m’a intrigué autour des œuvres tardives de Delaney, que j’ai récemment vu dans l’exhibition récente Resonance of Form and Vibration de couleur au Columbia Global Centers Reid Hall de Paris: comment un peintre gay noir a pu rester rempli d’une joie ensoleillée pendant la lutte contre l’intolérance raciale et sexuelle qui a eu lieu dans les années 60? Je pense que c’était en partie dû au fait que Delaney a fait de facto de la maison de Baldwin à Saint-Paul de Vence sa deuxième maison. Delaney a peint six portraits colorés de Baldwin, parmi lesquels Portrait of James Baldwin (1945), aujourd’hui dans la collection du Musée d’art de Philadelphie, le très sexy  Dark Rapture (1941), et The Sage Black (1967) .

La maison menacée de Baldwin maison figure en bonne place dans un livre à paraître sur la vie de Baldwin à Saint-Paul de Vence par Jules B. Farber, James Baldwin: Escape from America, Exile in Provence. Pour cela, Farber enregistré les souvenirs personnels des visiteurs, parmi lesquels Sidney Poitier, Toni Morrison, Maya Angelou, Quincy Jones, Bill Wyman (qui partage son temps entre Suffolk et Saint-Paul de Vence), Harry Belafonte, et certains des habitants qui ont adopté Baldwin dans leur village.

J’ai alerté la centrale culturelle locale à Saint-Paul de Vence, la Fondation Maeght, de l’appel de Chatterton Williams pour que la maison de Baldwin puisse bénéficier du statut historique et être immédiatement sauvegardée. Cela me semble naturel, puisque Baldwin était sur place pour le dîner de gala de la Fondation Maeght lorsque celle-ci a ouverte ses portes, il y a 51 ans, avec Alberto Giacometti, Marc Chagall, Joan Miró, et Ella Fitzgerald. L’espoir est de stimuler une prise de conscience générale quant à la valeur de la maison avant que les bulldozers détruisent ce qui reste de celui-ci et du jardin qui nourrit Delaney. Laisser cela se produire signifierait manquer une occasion précieuse de célébrer le patrimoine culturel franco-afro-américain.

Joseph Nechvatal

Original English here: http://hyperallergic.com/285429/james-baldwins-longtime-home-in-southern-france-faces-demolition/

Advertisements

About josephnechvatal

Since 1986 Joseph Nechvatal has worked with ubiquitous electronic visual information, computers and computer-robotics. His computer-robotic assisted paintings and computer software animations are shown regularly in galleries and museums throughout the world. From 1991-1993 he worked as artist-in-resident at the Louis Pasteur Atelier and the Saline Royale / Ledoux Foundation’s computer lab in Arbois, France on The Computer Virus Project: an experiment with computer viruses as a creative stratagem. In 2002 he extended that artistic research into the field of viral artificial life through his collaboration with the programmer Stéphane Sikora. Dr. Nechvatal earned his Ph.D. in the philosophy of art and new technology at The Centre for Advanced Inquiry in the Interactive Arts (CAiiA) University of Wales College, Newport, UK and occasionally teaches at the School of Visual Arts in New York City (SVA). His book of essays “Towards an Immersive Intelligence: Essays on the Work of Art in the Age of Computer Technology and Virtual Reality (1993-2006)” was published by Edgewise Press in 2009. In 2011 his book “Immersion Into Noise” was published by the University of Michigan Library’s Scholarly Publishing Office in conjunction with Open Humanities Press http://openhumanitiespress.org/immersion-into-noise.html. You can follow him on Twitter at @twinkletwink Homepage here: http://www.nechvatal.net
This entry was posted in Art & Art Theory. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s